Kinbaku esprit source 7 New

 

 

Au centre du sanctuaire est suspendu un miroir !

 

 

Comme le Kinbaku le Shintô n’a pas de fondateur. Il n’y a ni dogme, ni code moral. Il ne trace pas de frontière nette entre le sacré et le profane et ne cherche pas à expliquer le monde. Seul est important le caractère sacré de la nature.  Ainsi, un cours d'eau, un astre, une simple pierre, une personne ou bien même son reflet peuvent être considérés comme des divinités.


Le concept majeur du shintoïsme est le caractère sacré de la nature. Le profond respect en découlant définit la place de l'homme dans l'univers : être un élément du grand tout.
Le miroir bouclier de bronze qui reflète la vérité et symbolise la sagesse est un objet rituel du shintô depuis les temps anciens. Il est considéré comme un objet susceptible d’héberger une divinité.

Kinbaku source 7 New