Les commencements sont d’une grande fragilité et d’une infinie délicatesse.
En kinbaku, entrer dans les cordes c’est comme entrer dans les ordres, renoncer à sa liberté et faire abstraction de sa pudeur pour devenir sujet et s’engager ainsi sur ce chemin extatique à la redécouverte son être-image même.

Pure Kinbaku 4 New