Ikebana Kinbaku 4

Le fūryū appliqué au Kinbaku se détourne de l'exhibition stérile du shibari et exprime une sérénité où la beauté est amenée à sa simplicité essentielle. C'est le raffinement dans la simplicité, l'élégance et la noblesse. Suivre sa ligne c’est s’engager dans la mesure, la discrétion et l'amour d'une beauté naturelle, sans ostentation.
On retrouve l’esprit du fūryū dans l’art de l’ikebana où une simple fleur disposée dans un vase cherche à exprimer un état d’âme et de le communiquer à ses spectateurs Mais si cette agréable puissance de suggestion est difficile à atteindre, elle l’est bien plus encore en Kinbaku.

Le Fūryū est la philosophie japonaise qui marque de nombreux actes de la vie. On retrouve cette doctrine élégante dans la cérémonie du thé, la peinture japonaise, l’ikebana, la poésie (haïku) et même dans les arts martiaux où la considération du corps ne peux aller sans celle de l’esprit. Il me semble presque comme une évidence qu’elle peut servir également de base solide pour la pratique du Kinbaku.

 

 

Ikebana Kinbaku 3