04 août 2015

Le Sabre et la Corde. 刀や縄

Corde et Sabre 1

 

Il est d’usage que le nawashi qui pratique seul, sans assistant, le Kinbaku ait sur lui une lame qui lui permette de trancher la corde qui lie son sujet en cas de nécessité ou d’urgence vitale. En arriver là est alors pour lui un véritable constat d’échec et une remise en question de la maîtrise de son art. On peut songer à la connotation plus qu’évidente de l’acte de trancher ce que le nawashi doit considérer comme faisant parti de lui-même… Sa corde.

Les grands maîtres du sumi-e, 墨絵, ont pour coutumes de célébrer une cérémonie lorsqu’ils doivent se séparer de leurs pinceaux trop usés.
J’ai un peu le même rapport avec mes cordes, elles sont les témoins de tant d’émotions, d’enchantements. Leurs longueurs étudiées, leurs textures, leurs parfums… leurs âmes, m’accompagnent et accompagnent chacun des tableaux que je crée et vous offre ici.

 

Corde et Sabre 2B

 

Posté par marc_sainteul à 18:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]