27 avril 2015

Cérémonie.儀式

Ceremonie kinbaku 2

Une cérémonie Kinbaku ne souffre pas les lumières violentes des sunlights. Elle se doit de rester loin des frasques m’as-tu-vu des saltimbanques des cordes.

Comme le prêtre shintô, Le nawashi est en retrait il n’est que la main qui agit et guide avec humilité et finira par révéler l’œuvre dormante. Alors seulement dans l’intimité de l’ombre feutrée se révèle la véritable Voie de la Corde.

 

 

 

Bird Rope 1

 

Ceremonie kinbaku

Posté par marc_sainteul à 13:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


04 mars 2015

Poupée de porcelaine. 磁器の人形

Sculpture kinbaku Doll

 

 

Perdue dans mes songes
Au fond du jardin de pierre
Danse la poupée de porcelaine

 

Kinbaku Shime

Sculpture kinbaku Doll 2

Posté par marc_sainteul à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2015

Points de suspension

Pure Kinbaku 6b

La suspension est considérée comme la plus noble des postures du kinbaku. Si elle est la plus délicate à réaliser, elle est aussi la plus élégante lorsqu’elle est exécutée dans un souci esthétique en réduisant au minimum les points de suspension et comme à mon habitude en bannissant les nœuds pour les remplacer par des tresses ou des coincements de corde. Pour le sujet cette exigence qui supprime les points de compression procure la sensation de flotter dans les airs. Sensation portée à son extrême par la posture Kataashi Tsuri (片足釣), la suspension par une jambe.

Nos amis Nippons savent donner à ces différentes figures des noms aussi poétiques qu’évocateurs ; Tsuri (釣): Pêche à la ligne, Kotori (小鳥): Petit oiseau, Tsuribashi (吊り橋): Pont suspendu, …

 

Tresse 2

La demi-suspension Han Tsuri (半釣)  Où une partie du corps reste en contact avec le sol est tout aussi agréable et une parfaite introduction à la suspension.

Pure Kinbaku 6

 

 

Posté par marc_sainteul à 19:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 décembre 2014

La libellule. 蜻蛉

Kinbaku Bamboo Libellule 2

 

Une libellule sur un bambou
Ailes déployées scintillent

Perlent les gouttes de rosée 

Karai Senryû. (1765-1838)

 

Blason 1

 

Kinbaku Bamboo Libellule

 

 

Posté par marc_sainteul à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2014

Chrysalide. 羽化

Kinbaku Dancer 3

Posté par marc_sainteul à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 novembre 2014

Libre !

Pure Kinbaku 5

 

"Se blottir dans les cordes, se sentir belle et désirable au delà de toute raison. Ici je suis dégagée de toutes contraintes et de la culpabilité d’une éducation bienséante. Dans mon nid de chanvre j’assume pleinement mes fantasmes de contrainte, de soumission au désir.
Peu importe ce qui arrivera !
Attachée, je ne suis plus responsable, je ne suis plus coupable… Je suis libre ! "

 

Blason 3

Pure Kinbaku 5b

Posté par marc_sainteul à 21:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 novembre 2014

Kinbaku Dancer 舞 紗

Kinbaku Dancer

 Pour charmer le gardien des enfers, la déesse Ishtar quitta un à un les sept voiles qui la couvraient devant les sept portes qui menaient aux mondes inférieurs. Si bien qu’elle se retrouva nue pour y subir les tourments d’Ereshkugal, la déesse des enfers.
Lorsque qu’elle revint dans le monde des vivants elle reçut une pièce de vêtement à chacune des portes du chemin inverse et elle apparut entièrement habillée quand elle franchit la dernière porte.

De ce mythe assyrien nous est resté
La Danse des Sept Voiles.

 

Bird Rope 1

 

Kinbaku Dancer 2

Posté par marc_sainteul à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2014

La triade.

Twin sisters playing with ropes

Posté par marc_sainteul à 21:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 septembre 2014

Fantôme d'Argile

Toute la nuit, j’ai cherché ton visage…
Les mains dans la terre, les yeux au ciel, j’ai sculpté ton corps.
Invoquant le Golem sans âme, j’ai tenté de te ramener à moi.
Mais, le souvenir de ton visage, je n’ai pu le sortir de la sombre brume.
Frôlant tes cheveux d’ange, j’ai pleuré à tes yeux et hurlé à tes lèvres.
Moqueuses et fugaces elles me fuyaient et disparaissaient dans un éclat de rire.
Comment attraper un fantôme avec des mains enduites de glaise ?
J’ai passé la nuit à te chercher, sans cesse, voulant te poser les cordes,
Pour t’empêcher de repartir dans les limbes …
Au petit matin, je suis sorti de l’atelier, épuisé de lutte.
De guerre lasse, j’ai déposé mes armes de bois.
Ouvrant grand les portes sur ta silhouette d’argile.
J’ai tourné le dos au froid soleil levant.
Et dans les brumes cristallines de ton souvenir,
J’ai marché sur mon ombre jusqu’au lac noir.
Où, contemplant l’onde sombre et profonde tachée de ton reflet,
J’ai eu soudain l’envie folle de t’y rejoindre.

Kinbaku Sculpture 2

Posté par marc_sainteul à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 septembre 2014

Le bon goût du Bambou

Dans ma pratique du Kinbaku je bannis tout élément non naturel, Potence ou Anneau d’acier, mousqueton,.. Qui ne sont à mon avis hors de l’esprit du kinbaku !
Le bambou se marie à merveille avec le chanvre des cordes. Le bambou oppose sa rigidité et sa raideur à la souplesse des cordes et ensembles constituent le squelette esthétique qui a accueillera  en une cage idéale les courbes du corps de mes modèles-sujets.

Kinbaku Bamboo N2

Posté par marc_sainteul à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]