05 juillet 2013

Le profane et le sacré.

Kinbaku sacré New

Une séance de Kinbaku se doit d’être une véritable cérémonie. Et il y a une incontestable particularité dans cette célébration du Kinbaku ! Ici le sujet et à la fois séide et offrande. A un haut niveau de pratique, le corps du sujet devient sacré par la pratique du kinbaku, par l’imposition des cordes. Je ne peux manquer de faire la parallèle avec le rituel shintô des shimenawa. On comprend mieux l’attirance sadomasochiste vers ces figures sacrées.  Le SM dont le summum de la rhétorique est justement la transgression de la pureté et du sacré.
Je découvre ainsi le fossé incommensurable qui sépare le Kinbaku des pratiques SM.
Il y a pourtant une mince passerelle entre les deux, extrêmement subtile. Tous deux se veulent conduire à l’extase. Je me garderais bien de comparer la qualité des extases ainsi obtenues. Mais vous aurez compris à la lecture de ce manifeste laquelle à ma préférence.

... Plus dans le Manifeste.

Posté par marc_sainteul à 19:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


02 juillet 2013

Solstice d’été. 夏至

Kinbaku Infrarouge New

 

Solstice
La nuit la plus courte, … Et la plus chaude !
La nuit qui allume les brasiers consumant l’ancien monde.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire le solstice d’été n’est pas une fête celte. Mais c’est la nuit où l’on rend hommage à Áine, la déesse de la lune, reconnue pour sa grande beauté. Elle est également la déesse de l’amour et de la fertilité. On raconte que les fées deviennent visibles quand on les regarde à travers l’anneau d’Áine. Un peu comme à travers un objectif infrarouge.

Elle préside aussi a la poésie et à la… Folie !
Mais çà, vous l’auriez deviné !

 

 

 

Pleine lune et Voie Lactée sur le Causse

Kinbaku Infrarouge voie lactée New

Posté par marc_sainteul à 19:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 juin 2013

La Croix et la Bannière

Sashimono 3 New

Sashimono,旗指物, cela veut dire littéralement ce que l’on porte et nous désigne, nous montre du doigt.
Une bannière qui vous identifie aux yeux du monde.

Posté par marc_sainteul à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2013

Le Livre des Cordes

Esquisses 01 New

Le Livre des cordes est mon carnet d’esquisses qui répertorie, à ce jour, plus de 150 postures de Kinbaku, des plus connues et pratiquées et leurs variations ainsi que de nombreuses postures totalement inédites, fruits de bientôt 10 années de cogitations. J’y décris les positions mais également les environnements, la démarches les accessoires, les entrelacs que j’utilise dans mes réalisations.
Ce recueil est né de l’observation de la pauvreté des postures corporelles du Kinbaku. Il apparaît rapidement que dans les exécutions actuelles le répertoire des postures du kinbaku semble figé. Nous sommes souvent confrontés aux même attitudes avec simplement une variation des entrelacs, couleurs, ambiance… Je me suis attaché (si j’ose dire) à les répertorier consciencieusement et j’en ai vite déduit de nouvelles possibilités.

Ce carnet est un accessoire de travail qui ne me quitte pas et m’accompagne lors des séances.Toutes les postures n’ont pas encore été réalisées et ne sont que des projets qui attendent leur heure.

Esquisses 02 New

Posté par marc_sainteul à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juin 2013

La corde du destin

En Kinbaku, la corde ne comporte que deux nœuds fermés; ceux de chaque extrémités. Entre les deux, une corde qui, a mes yeux, représente le fil de la vie et donc du destin que tisse les trois Nornes ...
Lire la suite dans le MANIFESTE.

Corde du destin kinbaku New

Posté par marc_sainteul à 13:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 juin 2013

Sashimono. 旗指物

Sashimono New

 

 

 

Il est parfois nécessaire de rompre la tradition aussi honorable soit-elle pour pouvoir aller un peu plus loin dans la création.
Dans cette série j’ai sciemment remplacé les cordes de chanvre par des draps de lin ou plus exactement de larges bandeaux de tissu de plusieurs mètres de long. Et j’y ai vu et renforcé la similitude avec les bannières de bataille japonaises. (Hata Sashimono).
Car après tout, quels plus beaux écrins de tissu pour de telles prises de guerre ?

 

 

 

 

Sashimono 2 New

Posté par marc_sainteul à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2013

Icônes. 聖像

Icone New

 

 

Toute prison à sa fenêtre et si le corps est un temple, l’esprit en est sa lumière.

 

Blason 2

 

 

 

Icone 2 New

Posté par marc_sainteul à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2013

Ikebana. 生け花

Ikebana Kinbaku New

 

L’ikebana est un art typiquement japonais Il prend sa source dans les pensées animiste (les objets ont une âme) et la présentation des offrandes florales des temples bouddhistes.
C’est donc un art d’arrangement floral s’appuyant sur les fleurs, mais aussi des accessoires de toutes natures, pourvu que la composition soit équilibrée et contribue à la beauté de l’ensemble. L’idée étant que l’on peut donner un coup de pouce à la nature pour qu’elle soit encore plus harmonieuse et même, exprime un état d’âme.


Et dans cette série de réalisations, Ikebana, je ne contredirais pas cette idée que toutes les fleurs peuvent être mises en valeur.

 

Ikebana Kinbaku 2 New

Posté par marc_sainteul à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mai 2013

La Vallée des Titans. 巨人の谷

Vallée des Titans 2 New

 

De grands rois ont combattu et sont morts ici !
Il est souvent dit que, dans les temps oubliés, une bataille s’est déroulée entre les titans et les sorcières dans cette vallée. On n'aurait pas donné cher aux frêles magiciennes des forêts et pourtant usant de leurs charmes et incantations dans une langue ignorée, d’un sortilège, elles ont pétrifié les géants en autant de blocs de pierres effondrées.
Parmi les hommes les soirs d’hiver on raconte toujours cette histoire à la veillée. Et ils en est encore qui pour prolonger le sommeil des titans présentent en offrande celles qui semblent avoir encore suffisamment de charmes en elles pour apaiser l’esprit des pierres.

 

 

Vallée des Titans New

Posté par marc_sainteul à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2013

Orage.雷雨

 

Celtic Kinbaku 4 New

Aux tréfonds des forêts obscures, il existe encore des êtres que l’imagination des hommes des villes ne peuvent plus concevoir qu'en rêves. Naïades, gardiennes des sources pures, elles se jouent de vos croyances de vos peurs et l'onde brumeuse est leur amie.

Quelle folie m'a poussé jusque là ? Là où nul homme ne songe à s'aventurer. Là où les hêtres se parlent et chuchotent à mes oreilles leur mise en garde : "Fait demi-tour dément ! Fuis ces gorges sombres où tu vas perdre la raison,… "
Quelle folie m'a poussé à croire que je pouvais m'octroyer leur liberté immémoriale ? Capturer l'eau bondissante entre les arbres moussus aurais été bien plus facile !

Elle n'a pas résisté lorsque que j'ai posé fiévreusement mes rets de chanvre sur son corps. J'ai même cru discerner aux fonds de ses yeux une lueur moqueuse qui m'a fait douter de mon entreprise. Une lueur qui s’est avivée lorsqu’elle a chuchoté son nom d’eau et de vent à mon oreille.

Qu'elle folie s'est emparée de moi d’avoir voulu l'arracher à son temple de nature, la traîner derrière moi, la ramener sur le territoire des hommes pour m’enorgueillir de ma prise. Fier chasseur faisant fis des appels et des plaintes désespérées de la nymphe captive. Pourtant, j'aurais du comprendre le sourire complice éclairant son visage lorsque chemin faisant nous avons été surpris par l'orage...

Celtic Kinbaku 5 New

...J'aurais du savoir alors, que la pluie est sœur des sources claires ! Et lorsque les premières gouttes sombres et froides ont frappé ma nuque et coulé sur sa peau. La fragile Ondine dans un dernier soupir de compassion s’est mêlée aux eaux du ciel abandonnant ses liens au pied de l'arbre où nous nous étions réfugiés. A genoux sur le sol, comme un loup blessé, j'ai hurlé une dernière fois son nom pour tenter de la retenir. Mais seul l'écho sourd du tonnerre roulant dans la vallée brumeuse m'a répondu.

Celtic Kinbaku 3 New

Les arbres avaient dit vrai !
Ce jour là j'ai perdu la raison. Et chaque soir d’orage son image moqueuse hante mes nuits. Longtemps j’ai erré comme un dément sous les frondaisons de la forêt de hêtre. Longtemps j’ai invoqué son nom au cieux ,aux vents et aux arbres muets. Mais jamais il ne m’a été donné de retrouver le chemin de la source. Cette source où, je le sais, la douce Ondine continue de s'ébattre, se moquant de moi, se riant de vous !

Posté par marc_sainteul à 19:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]