26 septembre 2013

L'unique trait de pinceau.

Kinbaku Art Calligraphie New

Lorsque les mots vous manquent... Un "unique trait de pinceau" suffit !

 

Posté par marc_sainteul à 20:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 septembre 2013

Les trois voies de la corde.

Les trois voies de la corde sont comme les reflets d’une même image vue sous des angles différents. Elles paraissent semblables et pourtant elles ne se ressemblent en rien car elles se contemplent de points de vue différents.
Ainsi le bondage, le shibari, le kinbaku, sont les trois voies qui s’entremêlent à l’instar d’une tresse formant une même corde…C’est l’usage de cette corde qui montrera le chemin choisi.

mystic kinbaku New

Posté par marc_sainteul à 13:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 septembre 2013

De la beauté en Kinbaku

Pure Kinbaku 2 New

 

 

J’aime l’idée selon laquelle le corps du sujet est la page, l’histoire, et que les cordes qui rythment ses volumes en sont les enluminures.
Je suis un enlumineur !
A l’instar des enlumineurs du Livre de Kells, j’œuvre pour que le texte et donc le corps reste lisible tout en l’abondant, soulignant l’émotion et éclairant son âme. l’enluminure se doit d’être sobre mais puissamment évocatrice en accord avec le thème décrit par le texte, et donc jamais « hors-sujet »

 

 

 

 

 

 

Pure Kinbaku 3 New

Posté par marc_sainteul à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 août 2013

Pure. 純粋

 

Pure Kinbaku New

 

 

Pure ; c’est la corde et la peau sans les fioritures, sans les artifices dont on attife trop souvent la pratique du shibari.

La main et l’esprit !
Le sujet et l’artiste en tête-à-tête, unies pour la réalisation d’une œuvre au plus proche de l’esprit du Kinbaku.
Un dépouillement presque monacal qui rapproche la performance d’une cérémonie mystique.
Pour communier par, et avec le Kinbaku.

 

Posté par marc_sainteul à 17:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 juillet 2013

Premiere Neige

Ce matin là l’air était doux
Qui aurait pu dire que la veille encore, sur les hauts plateaux,
les premiers flocons avaient blanchi la Forêt des Sortilèges ?

Kinbaku source 6 New

Je ne suis pas photographe !
Je suis un artiste qui prend ses compositions en photo.
La nuance peut vous paraître mince mais elle ne l’est pas du tout !
Une fois la composition achevée, je pourrai m’asseoir rester en contemplation,
entrer dans un état proche de la méditation...
(Cf. Manifeste)

Posté par marc_sainteul à 21:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

05 juillet 2013

Le profane et le sacré.

Kinbaku sacré New

Une séance de Kinbaku se doit d’être une véritable cérémonie. Et il y a une incontestable particularité dans cette célébration du Kinbaku ! Ici le sujet et à la fois séide et offrande. A un haut niveau de pratique, le corps du sujet devient sacré par la pratique du kinbaku, par l’imposition des cordes. Je ne peux manquer de faire la parallèle avec le rituel shintô des shimenawa. On comprend mieux l’attirance sadomasochiste vers ces figures sacrées.  Le SM dont le summum de la rhétorique est justement la transgression de la pureté et du sacré.
Je découvre ainsi le fossé incommensurable qui sépare le Kinbaku des pratiques SM.
Il y a pourtant une mince passerelle entre les deux, extrêmement subtile. Tous deux se veulent conduire à l’extase. Je me garderais bien de comparer la qualité des extases ainsi obtenues. Mais vous aurez compris à la lecture de ce manifeste laquelle à ma préférence.

... Plus dans le Manifeste.

Posté par marc_sainteul à 19:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 juillet 2013

Solstice d’été. 夏至

Kinbaku Infrarouge New

 

Solstice
La nuit la plus courte, … Et la plus chaude !
La nuit qui allume les brasiers consumant l’ancien monde.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire le solstice d’été n’est pas une fête celte. Mais c’est la nuit où l’on rend hommage à Áine, la déesse de la lune, reconnue pour sa grande beauté. Elle est également la déesse de l’amour et de la fertilité. On raconte que les fées deviennent visibles quand on les regarde à travers l’anneau d’Áine. Un peu comme à travers un objectif infrarouge.

Elle préside aussi a la poésie et à la… Folie !
Mais çà, vous l’auriez deviné !

 

 

 

Pleine lune et Voie Lactée sur le Causse

Kinbaku Infrarouge voie lactée New

Posté par marc_sainteul à 19:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 juin 2013

La Croix et la Bannière

Sashimono 3 New

Sashimono,旗指物, cela veut dire littéralement ce que l’on porte et nous désigne, nous montre du doigt.
Une bannière qui vous identifie aux yeux du monde.

Posté par marc_sainteul à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2013

Le Livre des Cordes

Esquisses 01 New

Le Livre des cordes est mon carnet d’esquisses qui répertorie, à ce jour, plus de 150 postures de Kinbaku, des plus connues et pratiquées et leurs variations ainsi que de nombreuses postures totalement inédites, fruits de bientôt 10 années de cogitations. J’y décris les positions mais également les environnements, la démarches les accessoires, les entrelacs que j’utilise dans mes réalisations.
Ce recueil est né de l’observation de la pauvreté des postures corporelles du Kinbaku. Il apparaît rapidement que dans les exécutions actuelles le répertoire des postures du kinbaku semble figé. Nous sommes souvent confrontés aux même attitudes avec simplement une variation des entrelacs, couleurs, ambiance… Je me suis attaché (si j’ose dire) à les répertorier consciencieusement et j’en ai vite déduit de nouvelles possibilités.

Ce carnet est un accessoire de travail qui ne me quitte pas et m’accompagne lors des séances.Toutes les postures n’ont pas encore été réalisées et ne sont que des projets qui attendent leur heure.

Esquisses 02 New

Posté par marc_sainteul à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juin 2013

La corde du destin

En Kinbaku, la corde ne comporte que deux nœuds fermés; ceux de chaque extrémités. Entre les deux, une corde qui, a mes yeux, représente le fil de la vie et donc du destin que tisse les trois Nornes ...
Lire la suite dans le MANIFESTE.

Corde du destin kinbaku New

Posté par marc_sainteul à 13:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]